Pensez à ajouter un masque premium (délai de confection 5 à 7 jours pour les masques)

5 trucs à savoir absolument quand vous voyagez en Suisse

Bon à vrai dire, 5 trucs à savoir, c'est bien beau, mais d'abord et avant tout, attendez-vous à dépenser beaucoup d'argent. La Suisse est cher, ce fut mon voyage le plus dispendieux et c'est sans doute la première chose à savoir. N'essayez pas de poursuivre ces lignes si vous pensez faire un voyage à bas prix. Ce ne sera pas le cas.

Cette mise en garde passée, voici 5 trucs que j'aurais aimé savoir avant d'entamer mon périple de deux semaines en Suisse, cet été 2019.

1. Swiss pass multipass ou la possibilité d'un voyage sans soucis.

Venant de France, habitant au Québec, je n'aurais, a priori, jamais imaginé que la Suisse (à defaut du Canton de Ticino) était à ce point en avance en termes de transport en commun. Vous allez comprendre pourquoi, il est absolument essentiel de prendre, malgré le prix, le fameux Swiss Pass, pour un voyage tranquille et agréable. Bien sûr, pour une famille il pourra se révéler trop cher, mais si vous êtes en couple, seuls, entre amis, bref quand chacun paye sa part, ça vaut le coup, voici pourquoi.

  • Gratuité des transports, sans réservation, partout, tout le temps. Bus, métros, trains, bateaux, vous irez partout, jusqu'aux plus près des sommets de Alpes, au plus petit village de Gruyère, en passant par les contreforts quasi méditerranéens de Vico Morcote ou Saint Saphorin.
  • Gratuité des musées. Vous aurez aussi accès illimités à tous les musées nationaux ou cantonnaux, vous permettant de vous imprégner de l'histoire des lieux. Toujours agréables de pouvoir à tout moment prendre le chemin du musée sans dépenser plus pour une activité souvent instructive mettant en lumière l'Histoire d'un des plus vieux pays d'Europe.
  • Gratuité des croisières. Je le remettrais en avant plus bas pour une autre raison, mais il est essentiel, alors qu'on visite un des pays avec les plus grands lacs du continent, d'avoir accès aux bateaux faisant les connexions entre les différents villes et villages situés sur les différents lacs.
  • Demi tarif sur les tronçons privés. Quasiment à chaque point d'intérêt (essentiellement les sommets les plus courus), une compagnie privée est installée et vous fera payer sa remontée vers les plus beaux sommets du pays. Et ces plus beaux sommets, chèr.e.s ami.e.s vous aurez envie de les voir comme j'ai pu avoir le plaisir de les voir.

Tranquillité d'esprit devient le maitre mot. Pour un voyage de deux semaines, seulement deux weekends de transport, et deux visites de villes en semaine suffisaient à rembourser, l'honéreux Multiswisspass.

2. Des vins à tomber par terre

Je ne suis pas un fin connaisseurs, entendons nous bien, j'ai eu la chance de faire quelques vendanges en Bordelais et en Côtes d'or, plus jeune, j'ai aussi travaillé au plus proche des réceptions d'après matches du Montpellier Hérault Rugby Club, me donnant alors accès à une belle sélection de vins du Languedoc, puis depuis maintenant dix ans au Québec, je bénéficie d'une très belles sélections de vins du monde via notre Société des Alcools du Québec.

Ceci étant dit, les vins suisses notamment produits par les cantons du Valais et de Vaux, sont tout simplement à tomber par terre. Je metterais d'ailleurs l'accent, pour les amateurs de vins blancs, sur le Fendant du Valais. Un winner.

Je suis allé fouiner un peu, il semble que le climat du Lémant, ainsi que de la vallée du Rhône dans le Valais offrent tous deux quelque chose de proche du climat méditerranéen. Un climat supra-méditerranéen.

3. Merci vielmal. En Suisse Allemande, à défaut du Haut-Valais et de Fribourg, on parle Allemand, souvent Anglais, mais très peu Français.

Il vous faudra donc utiliser un peu de votre meilleur anglais, voire de votre allemand, dès que vous sortirez des villes, car le bilinguisme Français-Allemand n'est pas une norme en Suisse, c'est d'ailleurs rarement une norme, nulle part, me direz-vous.

C'est une donnée à prendre en compte, si l'idée de parler une autre langue que la vôtre vous angoisse. La Suisse étant à quasi 70 % germanophone, vous manqueriez une bonne partie des beautés du pays en vous confinant à la Suisse romande ou "arpitanne".

4. Une belle gastronomie mais pas partout

Je vais aller droit au but, là où j'ai le mieux manger, c'est dans le Haut Valais à Zermatt.

Rencontre des cultures, respect de la cuisine traditionnelle, mais finesse et innovation dans l'exécution, tout était parfait. Des accords mets-vins, à la décoration, au cadre, tout à retenu mon attention.

Je suis d'ailleurs particulièrement tombé en amour avec Zermatt et cette belle valée dominée par le fameux Cervin ou Matterhorn, selon que vous l'appeliez de son nom français ou allemand.

Le Valais et le Vaud, comme Fribourg ne sont pas en reste en termes de gastronomie et vous pourrez quasiment au hasard vous régalez dans les restaurants s'offrant à vous sur la route de vos vacances.

J'ai eu beaucoup plus de mal avec l'offre en restauration proposée à Luzerne et ses cantons environnant.

Nous avons eu aussi du mal à trouver de bonnes places où manger dans le canton de Ticino, alors qu'a priori, nous aurions aimé trouver une haute et fine suisine italienne, j'ai eu l'impression de me retrouver en Provence maritime et la médiocrité de son offre gastronomique. L'ambiance y était d'ailleurs très familière.

5. Les Alpes mais pas que

Ce fut une surprise, mais une bonne part de la suisse ne se retrouve pas dans les Alpes à proprement dit. Les Alpes sont là, pas loin, mais de Zurich à Lausanne la Suisse est constituée d'un haut plateau. Au nord de la suisse Romande, le Jura.

Je n'avais pas fait mes devois de géographie avant de visiter, mais si vous voulez voir des sommets et des hauts sommets, c'est le Sud de la suisse qui sera votre lieu de villégiature. Organisez donc votre voyage en connaissance de cause, si vous ne rêvez que de haute et moyenne montagne, Les grisons, le valais, le tessin sont plus à propos que Zurich, Bâle ou Neuchâtel. Bien que le plateau et le Jura est de très beaux atouts.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés