Pensez à ajouter un cache bouche et nez premium (délai de confection 5 à 7 jours pour ces produits)

Zermatt : paradis des Alpes Suisses en 5 points.

Zermatt fut indéniablement un des highlights de mon voyage en Suisse. Bien que je n'aie pas tout vu, tout fait, tout dit, je vais essayer de donner 5 bonnes raisons de ne pas manquer ce coin de paradis alpin, reclus dans le Haut-Valais.

1- L'endroit le plus au Sud où l'on parle allemand

Bon, bon, voilà bien l'argument le plus nul que j'ai pu entendre, vous direz-vous ?

À vrai dire aucun de mes voyages ne se limitent à la découverte d'endroits, de paysages ou d'activités.

Voyager, selon moi, c'est aussi découvrir des gens, des peuples, une histoire, une culture...

De la cuisine à la langue parlée, en passant par l'architecture et l'histoire, il y a de nombreuseses choses à apprendre sur un lieu donné.

Ainsi à Zermatt, on parle allemand, dans le cadre d'un canton suisse bilingue où Français (anciennement Arpitan) et Allemand (encore la variante Walser des dialectes germaniques parlés en Suisse) sont présents sur le territoire. Le français à l'Ouest, l'allemand à l'Est.

Cette situation géographique et culturelle du Haut-Valais : méridionalité et isolement du reste de la germanophonie ainsi que la proximité avec les Valaisans francophones, impliquent mon 2e point et 3e point et peut impliquer des très belles découvertes historico-culturelles pour peu que vous cherchiez un peu sur les Walsers (Les Walsers sur wikipedia) et ce lieu de rêve.

Annecdote : À ce titre Zermatt, signifiant Zur Matt, soit "dans les prés" était un espace francophone nommé Praborgne en Arpitan ("pré borgne" en Français), avant d'être colonisé progressivement par les Walsers et remplassant la population arpitane à partir du XVe siècle pour fonder ce qui est aujourd'hui le Valais germanophone.

2- Des gens accueillants

Je suis Provençal, j'ai grandi à Nice, Toulon, Montpellier... Force est de constater que je n'ai jamais été particulièrement impressionné par l'accueil que l'on réservait aux touristes chez moi. Surtout, s'il viennent de Paris ou du Nord de la France. Sorry guys!

Ceci étant dit, un leit-motif du voyage fut le bel accueil dont nous avons pu bénéficier partout en Suisse. Zermatt, cependant, fut largement au-dessus des autres points d'intérêts que nous avons visité pendant notre séjour. Merci Vilmal pour ça.

Zermatt fut bien au-dessus de Lausane, Montreux, Évian, Lucerne, Lugano ou encore Obwald.

La proximité avec le Bas-Valais, fait que beaucoup vous accueilleront en français, contrairement à Lucerne par exemple où j'ai dû à certain moment abandonner l'anglais au profit de mon allemand pathétique, pour me faire comprendre.

Enfin j'ai pu trouver, la relative froideur, j'inciste sur le relatif, que l'on peut parfois ressentir au contact de personnes de langue et de culture germaniques, particulièrement absente des Valaisans germanophones rencontrés.

Bref, un accueil chaleureux.

3- Une bouffe top niveau : 3 restaurants à faire à Zermatt : gastro, terrasse, chalet

Nous avons eu la chance de manger, assez au hasard devrais-je dire, dans un restaurant (nom du restaurant) qui pourrait se renvendiquer gastronomique. Apportant aux plats suisses traditionnels une touche de réalisation contemporaine et frôlant avec l'art culinaire.

Ajoutant à cela des produits locaux, du vin aux ingrédients dans l'assiette de toute première qualité et vous aurez mon coup de foudre culinaire de mon séjour helvétique.

Si vous allez à Zermatt, mangez à : L'Hotel Schweizerhof

Encore au hasard et achevant notre dernière randonnées, nous avons eu le plaisir de manger sur une terrasse faisant face au Cervin, et là encore, bon produit, bonne bouffe réconfortante et vin délicieux.

Chez Vrony, en faisant la randonnée des 5 lacs, idéale pour les petites marcheurs et les familles.

Autre randonnée et autre découverte hasardeuse, le restaurant à l'atmosphère de chalet le GITZ-GÄDI à Furry, village au sud de Zermatt. Bouffe reconfortante assurée. http://hotelsilvana.ch/en/restaurant/

Ce fut donc un 3 sur 3 alors que nous n'avions fait aucune recherche, j'aurais tendance à dire que c'est un bon pourcentage.

J'ai pu être chanceux mais le haut-valais me semble le compromis de rêve entre francophonie et germanophonie, un croisement des cultures au sein d'un lieu magique qui mènent à une bouffe et un accueil qui laisse sans voix. Le meilleur de la Suisse (pour ce que j'en ai fait :), ma belle soeur est tout de même particulièrement d'accord ayant passé 1 an et demi à Lausanne et en Suisse).

4- La plus belle vallée du monde

J'ai passé toutes mes vacances d'enfance dans la vallée de la Bléone, coin perdu de la Haute-Provence qui selon Alexandra David Neal rappellerait quelques montagnes du plateau tibétain.

Particulièrement éloignée des touristes, quasi-sauvage, flirtant entre moyennes et hautes montagnes, j'ai été choyé en termes de découvertes de la faune et la flore alpines, de randonnées, de paysages variés, en passant mes vacances dans ce petit coin, parcourant dès que possible tous les sommets disponibles autour de la maison de mes grands-parents.

cervin matterhorn terrasse
Vue du Matterhorn depuis le restaurant chez Vrony, Sunnegga, Zermatt, randonnée des 5 lacs.

Zermatt, et son célèbre Matterhorn, Cervin ou Cervino, selon d'où vous venez offre un terrain de découverte et des beautés des Alpes Suisses impressionnant.

Les glaciers, les sommets, les plateaux, les fleurs, les ruisseaux, les torrents, c'est tout bonnement incroyable !

Extrêmement touristique, malgré les prix prohibitifs ayant court en Suisse et particulièrement à Zermatt, vous ne rencontrerez plus personne dès que vous vous éloignerez des sentiers les plus courrus.

Les touristes, mal équipés, mal informés, mal éduqués ne seront plus là et vous pourrez profitez comme il se doit de votre séjour, dans une vallée de merveille.

5- Des activités à ne plus savoir qu'en faire

Ski (vous aurez vu que je n'y suis pas passé en hiver), parapente, randonnées, vélo de montagne, trontinette de montagne, observation et photographie, découvertes culinaires, bains, saisonnalité, ce paradis mérite qu'on y retourne.

Et si j'en avais les moyens financiers, j'y retournerais sans faute, mais un paradis montagnard en Europe occidental a souvent un coût, surtout s'il a été découvert depuis longtemps.

Qu'avez vous aimé le plus à Zermatt ? Restaurants, randonnées, sommets, activités? Faites le nous savoir en commentaire.

Même si c'est juste prendre un bonne bière devant le Cervin avec une bière valaisanne dans les mains. Parce qu'on ne peut pas ne pas faire une photo comme ça :)

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés